• Post published:Décembre 4, 2020
  • Reading time:2 mins read
  • Post category:À Ottawa
Monsieur le Président, j’invite le député à poursuivre sa réponse ici, s’il le souhaite. Je suis contente de connaître son point de vue personnel, car c’est très important pour nous tous de bien comprendre l’enjeu.

Je n’avais pas encore été élue députée lors des discussions précédentes concernant ce projet de loi, et nous voici de nouveau, dans une position difficile. J’ai étudié la question. J’ai consulté les résidants de ma circonscription, de nombreuses personnes qui ont eu accès à l’aide médicale à mourir et des gens de la communauté des personnes handicapées qui ont des inquiétudes.

Je me sentais en confiance dans mon soutien du projet de loi. Cependant, je suis dans une situation privilégiée. Je veux que le député soit rassuré comme parent et je veux aussi que son fils soit protégé.

Le député s’inquiète-t-il de l’interprétation du projet de loi? Craint-il que les gens croient que les personnes handicapées vivent des souffrances? Le projet de loi vise les personnes qui éprouvent des souffrances physiques. Je me demande si c’est l’interprétation et l’application de la loi qui inquiètent les gens de la communauté des personnes handicapées. J’ai besoin de comprendre la source des inquiétudes.