• Post published:novembre 25, 2020
  • Reading time:1 mins read
  • Post category:À Ottawa
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de son discours.

Je suis anglophone et ma circonscription comprend une importante population acadienne. J’ai suivi dans la seule province bilingue un programme d’immersion en français, ce dont je suis très reconnaissante.

Je sais aussi ce que représente la langue pour l’identité d’une personne et comment elle peut être menacée. C’est le cas notamment des langues autochtones. À chaque jour où le gouvernement reporte la modernisation de la Loi sur les langues officielles, il contribue à l’assimilation et à la régression de la langue dans tout le pays, y compris au Nouveau-Brunswick.

Alors, passons à l’action!