• Post published:Décembre 12, 2020
  • Reading time:3 mins read
  • Post category:À Ottawa

Le 12 décembre 2020

L’honorable Chrystia Freeland
Vice-première ministre et ministre des Finances

Chambre des communes
Ottawa (Ontario)
Canada  K1A 0A6

Madame la Ministre,

C’est avec une profonde préoccupation que je vous écris aujourd’hui au sujet des nombreuses difficultés que les Premières Nations connaissent durant la deuxième vague de la pandémie de COVID‑19. Comme vous le savez, les crises tendent à aggraver les inégalités de la société. Au Canada, il s’agit du fossé socioéconomique entre les Canadiens non autochtones de l’Atlantique et les membres des Premières Nations.

Les communautés autochtones éprouvent des problèmes qui se sont aggravés en un an, et l’aide que le gouvernement fédéral leur apportera s’avérera d’autant plus importante pour la reprise. La pandémie a mis un frein aux efforts de longue haleine visant à bâtir des communautés dynamiques et indépendantes sur le plan économique, qui ont vu leurs sources de revenus se tarir.

Par conséquent, la situation a mis en péril la stabilité financière et la capacité des communautés à répondre aux besoins de leurs concitoyens.

Bon nombre de personnes qui ont comparu devant le Comité permanent des affaires autochtones et du Nord ont exprimé les mêmes préoccupations au Congrès des chefs des Premières Nations de l’Atlantique, en particulier l’accès en ligne aux soins de santé et à l’éducation, la santé et le logement, ainsi que l’accès à la nourriture.

Une étude du Conseil économique des provinces de l’Atlantique propose des solutions que les communautés autochtones auront à mettre en place. C’est pourquoi je vous écris aujourd’hui pour donner mon appui au plan de relance des Premières Nations. J’ai bon espoir qu’afin de répondre adéquatement à leurs besoins actuels, vous écouterez ce qu’elles ont à dire, car elles sont les mieux placées pour vous donner des conseils sur l’affectation des ressources.

J’espère que le gouvernement fédéral aura le même leadership dont il a fait preuve dans les dossiers sur la santé tout au long de la pandémie et qu’il aidera les Premières Nations avec leur relance économique.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, mes salutations distinguées.

Jenica Atwin 
Députée de Fredericton